Les démons de Dune

Dans l'univers du roman de Frank Herbert et des films Dune, une caractéristique échappe au premier regard. Dans ce monde, l'informatique n'existe pas, ou si peu. Depuis le Jihad butlérien, depuis l'interdiction des machines pensantes, l'humanité a mis au point des techniques permettant de développer à certains égards le potentiel humain à des niveaux comparables à celui des anciens ordinateurs. L'ordinateur humain qu'est le mentat a remplacé l'ordinateur que nous connaissons. Cela remet l'humain au cœur de l'histoire à un premier titre.

Le contraste entre l'humain contemporain et l'humain de Dune est encore plus saisissant en 2021 qu'en 1965. L'humain de 1965 externalisait une bonne part de ses fonctions physiques aux machines. L'humain de 2021 externalise une bonne part de ses fonctions mentales et sociales aux machines. La différence est liée à l'essor de l'informatique. A l'époque de Dune, l'infosphère n'existe plus. L'humain de Dune internalise certaines propriétés de l'informatique et, en tout cas, la façon dont elle peuple le monde de démons. Le conditionnement des médecins impériaux, l'influence de la Missionaria Protectiva, la Voix, voire la façon de piéger les cadavres ou les mourants... Dans ce monde, vous pouvez difficilement accorder votre confiance aux corps et aux esprits de ceux qui vous entourent. Vous devez agir avec les êtres avec la même prudence que vous utiliseriez face à une clé USB inconnue. Prêter attention aux humains autour de vous, à leur histoire, devient fondamental.

La structure aristocratique du pouvoir ne découle pas forcément de cet état de fait, mais elle s'en accommode bien. Autour de la personne qui incarne le pouvoir et dont la mort ou la compromission impliquerait la chute de celui-ci, à portée de vue, gravite un premier cercle qui en contrôle l'accès, dans un sens comme dans l'autre. Leur tâche s'apparente à de la cybersécurité. Les membres de ce petit groupe sont à la fois isolés et obligés de se côtoyer souvent pour s'évaluer et compliquer toute attaque contre l'un d'entre eux. Ici, la camaraderie va de pair avec la bonne pratique qu'est la méfiance.

Le monde de Dune, vu du côté du pouvoir centralisé, est empli de solitude et de peur de la trahison des proches.

No comments:

Post a Comment